les éoliennes volantes

Les Eoliennes cerf-volant

Les éoliennes cerf-volant sont des éoliennes de différentes formes, de hautes technologies mais qui ne sont que prototypes aujourd'hui.

Kite Wind Generator : une centrale en forme de manège

C'est aujourd'hui le projet le plus incroyable. Le Kite Wind Generator, alias KiteGen, ou KWG, ou encore KiWiGen, fournirait des mégawatts (MW) grâce aux vents qui souffle à plusieurs centaines de mètres d'altitude. Le principe est original: un manège porte des bras pivotants sur lesquels sont accrochés de très longs câbles reliés à des cerfs-volants. La position de ces derniers est contrôlée électroniquement et l'ensemble fait tourner le manège qui entraîne une turbine

 

 

 

 

M.A.R.S. : un ballon transportable

Magenn Power Inc., entreprise américaine , a imaginé une curieuse machine, nommé Mars (Magenn Air Power Rotor System). Au bout d'un câble, à 300 mètres d'altitude, ce ballon  gonflé à l'hélium est muni de quatre ou cinq grosses pales. Il se comporte comme un rotor horizontal tournant avec le vent. Un générateur fixé sur l'axe fabrique de l'électricité. D'après ses concepteurs, Mars commencerait à fonctionner à partir d'un vent de seulement de 3,6 km/h. La taille de l'engin pourrait être très variable.

 

Hovering Wing Turbine : des turbines volantes :

Datant de 2004, ce projet d'une société américaine, Briza Technologies, est d'une ampleur bien plus grande. Retenu par un câble, ce cerf-volant géant mesure plus de cent mètre de longueur flotte grâce à sesdirigeables. La structure volante est sustentée par des rangées de petits dirigeables, portant chacun un groupe de quatre pales horizontales et une turbine (soit 100 kg). Chacun de ces éléments produirait 30 kW.

 

Sky Wind :

Cette invention souhaite s'attaquer aux violents courants jets à 10 km d'altitude.

L'engin se compose d'une structure en fibre de carbones dotée de 4 pales rotatives. Celles-ci lui permettent dans un premier temps de décoller à la verticale comme un hélicoptère puis d'atteindre l'altitude voulue, certes cela consomme de l'énergie mais c'est peu au regard de ce qu'elle va produire.

A 10 000 m, les pales s'arrêtent mais sont réactivées par la force des vents. Ses rotors génèrent de l'électricité qui est ensuite véhiculée au sol par un fil.

 

 

Joby Energy

 L'inventeur californien Joe Ben Bevirt a imaginé une structure de 175 m d'envergure dotée de 96 rotors tous reliés entre eux par de la fibre de carbone. L'ensemble dépasse les 100 tonnes. L'objectif de ce projet est d'atteindre les 10 000 m d'altitude, dans la troposphère, où les vents sont les plus forts .

Ces vents extrêmement violents permettraient de générer environ 50 mégawatts. L'engin décollerait du sol grâce à ses rotors qui, une fois en place, serviraient uniquement à produire de l'électricité qui arriverait jusqu'au sol via un câble de 10 km. Un projet qui devrait voir le jour en 2016.

 

 


Les avantages

- Les vents recueillis sont plus stables et plus puissants qu’a terre.

- Les vents le plus puissants d’altitude sont utilisés.

 

Les inconvénients  

- Le dispositif est très important, et sa construction

- De nombreuses difficultés techniques restent à régler, la puissance du vent appliqué sur les voiles à des altitudes de plus de 800 mètres, il faut donc créer des voiles et des câbles de très hautes résistances.

- Il faut maîtriser la position, la vitesse et l’accélération des voiles afin qu’elles évoluent dans la même zone aérienne sans s’emmêler.

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site